L'histoire de Charmoille

Charmoille est une petite commune dépendant du canton de Valdahon (Doubs, Franche-Comté) comptant près de 320 habitants pour une superficie de 10,14 Km², l'altitude y varie de 679m à 852m. Charmoille surplombe la rive gauche du Dessoubre et la forêt couvrant près de la moitié du sol communal est un lieu propice pour la promenade. 

 

L'histoire de Charmoille 

Au XIVe siècle, la famille de Belvoir, par le biais de ses vassaux (les Sancey et les Provenchère) détient les droits sur les terres de Charmoille. 
Au XVe siècle, le fief des Sancey passe aux frères Baumotte. Les biens de Charmoille font partie de la chevance dite plus tard "de Sauvigney". Les Baumotte en font la reprise le 4 Juillet 1545. Cette chevance est ensuite la propriété des Huot d'Ambre. Les habitants sont soit de franche condition pour ceux relevants de la seigneurie de Châtillon, soit mainmortables. En 1614, le village compte 60 habitants. Dans la deuxième partie du siècle, il n'en reste que 36 suite au passage des mercenaires suédois de Weimar.
Au XVIIIe siècle, les habitants de Charmoille accueillent favorablement les idées révolutionnaires, le village devient alors le siège du comité de salut public du canton de Vaucluse. 

 

Petite anecdote

Le clocher de la chapelle de St Claude (Derrière-le-Mont) abrite une cloche en bronze de 1765. Elle a été bâtie en 1858 pour abriter une croix que les habitants avaient érigée en 1768 en l'honneur de St Claude pour préserver les récoltes de la grêle. En effet, la paroisse est victime, depuis près de deux décennies, de tempêtes de grêle très destructrices. Les habitants s'adressèrent à un abbé de réputation d'homme saint. Celui-ci conseilla de construire une croix et de l'ériger au sommet du territoire. De plus, il recommanda également de chômer le jour de Saint-Claude pour se rendre en procession sur ce lieu.
Les récoltent furent donc protégées de la grêle. Une fois, cependant, les habitants crurent pouvoir transférer la procession et la solennité de St Claude en raison d'une foire importante qui avait lieu dans le voisinnage, mais à leur retour, la grêle avait détruit les récoltes.

 

Blason de Charmoille                           BLASON

C’est par erreur que la commune s’était vue proposer, il y a quelques années, un écu de sable à deux barbeaux adossés d’argent, attribuées en réalité à un sieur Charmoille vivant à Vesoul sous le règne de Louis XIV, et donc sans lien avec la commune de Charmoille dans le Doubs. Par conséquent, il s’avère nécessaire d’abandonner ce projet erroné, pour lui substituer des armoiries véritablement conformes à l’identité passée mais aussi présente d’une commune tournée vers l’avenir.

 

Blasonnement 

Divisé en chevron de sinople et de sable, au chevron d’argent brochant sur la partition, sommé de deux rameaux de charme adossés de même, fruités d’or, unis au chevron, ce dernier accompagné en pointe d’un soleil non figuré de douze rais d’or, son disque partiellement bordé d’un croissant d’argent tourné en bande. 

Symbolique 

Ce nouveau projet met en lumière différents aspects de l’identité communale :  

- Toponymique 

Les deux rameaux de charme évoquent l'essence qui a donné son nom de la commune : "Charmoille", c'est le lieu où croissent les charmes. Cette association permettra d’associer aisément le blason au village, dont il constituera ainsi le signe de reconnaissance.

 - Historique 

Le sable (noir) et l’argent (blanc) sont tirés des armoiries de familles seigneuriales autrefois possessionnées au village :

  • en 1339, Jean, fils de Huguenet de Provenchère, chevalier : d’argent à la croix dentelée de sable;

  • au XVIe siècle, les Baumotte : de sable au sautoir d’argent;

  • de la fin du XVIe siècle jusqu’au XVIIIe siècle, les Huot d’Ambre : de sable à trois têtes de lévrier d’argent colletées de gueules. Curieusement, une autre branche de cette même famille Huot a été seigneur de l’autre Charmoille comtois, en Haute-Saône. 

- Géographique

 Le chevron symbolise le relief montagnard de cette commune du Haut Doubs. 

- Économique 

Le sinople (vert) évoque les forêts et les pâturages ; le blanc rappelle également la production laitière qui découle de l'élevage.

Le chevron évoque encore une charpente stylisée, symbolisant ainsi l'exploitation du bois et les activités économiques locales liées au bâtiment;

Le soleil à 12 rayons chargé d'un croissant de lune symbolise le temps qui passe et sa mesure, et donc l'industrie horlogère : douze rayons pour les douze heures du jour (soleil) comme de la nuit (lune). 

La lune est croissante, pour montrer la volonté de développement et de dynamisme de la commune, tout en gardant une harmonie avec l'environnement (le vert). 

Armoiries composées et réalisées par Nicolas VERNOT

44 Rue Chantepuits
95220 HERBLAY
vernotnicolas_null@_nullgmail_null.com 

Sources 
GAUTHIER (Jules et Léon), Armorial de Franche-Comté, Paris, 1911, p. 21, n° 249 (Provenchères), p. 4 n° 40 (Baumotte) et p. 73 n° 874 (Huot).

Jean-Marie THIEBAUD, « Charmoille », Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. II, Besançon, 1983, p. 684-688.

 

 

Picto news

Actualités

ENEDIS

ENEDIS : renforcement du réseau électrique

[Lire la suite]

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL

Voici le prochain Conseil municipal du 04 décembre 2020

 

[Lire la suite]

OUVERTURE DU SECRETARIAT DE MAIRIE

Nous vous informons que le secrétariat de mairie reste ouvert aux jours et heures habituels pendant le reconfinement :

- mardi et jeudi après-midi de 13h30 à 18h00

 

PLU - Rapport du Commissaire Enquêteur

Veuillez trouver ci-joint le rapport du commissaire enquêteur suite à l'enquête publique.

La Commune va programmer prochainement une réunion avec le bureau d'études, la chambre d'agriculture et le département pour finaliser le projet.

Début d'année 2021, la Commune délibérera sur ce rapport.

A télécharger ici

11 NOVEMBRE 2020

Célébration du 11 novembre 2020

[Lire la suite]